Peigne à queue

Le coiffeur ne peut se passer du peigne à queue au moment de la coloration et de la mise en plis, même pour une mise en plis maison. En effet, il s’en sert pour isoler les mèches à teindre, ou à enrouler autour du bigoudi. Les cheveux épais, voire très épais, n’ont plus de secret pour ce peigne à mèche.

Résultats 1 - 19 sur 19.

Les caractéristiques du peigne à queue ? Le peigne queue existe sous deux formes. Le peigne large avec des fourches à son extrémité. Il peut être en entier en plastique ou la partie du haut en plastique et la partie du bas en acier chromé ou autre alliage. Ceux faits intégralement en plastique conviennent mieux au brushing, surtout sur cheveux essorés. Bon, c’est vrai que même lors de la mise en plis, les cheveux sont badigeonnés de traitement thermoprotecteur, d’où la composition de son alliage capable de résister à l’humidité et aux produits chimiques. Le second type de peigne à queue a à son extrémité une queue ou plutôt une tige de la même longueur que le corps du peigne. Elle s’affine au fur et à mesure qu’on approche de l’extrémité. Les fourches et la queue de ce type de peigne pour mèche sont conçues spécialement pour résister à l’humidité et aux produits chimiques.

À quel type de peigne à queue de coiffure sa nature de cheveux ? Les peignes à fourches conviennent plutôt aux cheveux normaux à fins. À défaut, ce peigne coiffe et démêle les cheveux. Tandis que le peigne à queue sied aux cheveux volumineux et secs : donc parfait pour cheveux crépus et frisés. Les peignes à fourches sont souvent assez fins ce qui amène à accorder une importance à leur dureté. Le peigne à queue Carbon Combs 213 de Fejic a les dents ultra-fines et serrées, lui.